Logo_DBDB
DES BOSSES
ET DES BULLES
Le trail running illustré

Trail de Tiranges


On m’avait prévenu. On me l’avait dit : "Tiranges c’est technique", Tiranges c’est dur", "Tiranges c’est pour les sangliers"....
Mon physique de sanglier me semblait donc approprié pour aller arpenter les 43 km de sentiers du trail de Tiranges (43) ce dimanche 6 mai 2012....

C’est peut-être là que je n’ai pas vu l’astuce : les sangliers n’empruntent pas de sentiers, du moins pas ceux que les traileurs lambda, dont je fais partie, ont l’habitude de pratiquer avec leur running EVA et autres manchons de compression.

Tiranges, tu peux le faire à poil tellement rien ni personne ne peut te venir en aide.
A poil avec une paire de gants pour ne pas te déchirer les doigts lorsque, soit pour te hisser soit pour éviter une glissade de 15 mètres, tu dois te cramponner à tout ce qui traîne autour de toi : ronces, orties, branches de sapins, champignons vénéneux, biches, lapins, vieux du coin au visage buriné....

Alors le petit marcassin que je suis a bien souffert mais est arrivé au bout des 43 km et quelques 2300 mètres de dénivelé du trail de Tiranges. Heureux. 6h30 quand même...

Ce trail était magnifique mais à l’évidence pas fait pour moi, du moins cette année. Je m’en vais de ce pas étudier les us et coutumes des sangliers afin de revenir, plus aguerri, la prochaine fois.

Les Extras de DBDB

SUIVEZ-NOUS!