Logo_DBDB
DES BOSSES
ET DES BULLES
Le trail running illustré

Anna Frost

Une kiwi chez les frenchies


ENGLISH VERSION

Qui ne connait pas Anna Frost ? Hein ! Non mais sérieux... Qui ? Même le gardien de la Roche d’Anozel évoque son prénom dans le précédent interview. Les marmottes reconnaissent son rire lorsqu’elle court sur les hauteurs du lac d’Annecy. Anna me fait le grand plaisir de répondre à quelques questions très sérieuses sur le trail running et sur sa pratique. Elle inaugure avec sa bonne humeur légendaire le tout nouveau site Internet DBDB. Merci Anna !

QUESTION “CA VA TOI ?”

Bonjour Anna ! Comment vas-tu ? Trail du Colorado, Marathon du Mont Blanc... Peut-on parler du retour de Frosty ?
Eh bien, j’essaie de me remettre en forme mais après un long combat contre ma blessure et une déficience immunitaire, ça prend un peu plus longtemps que je ne l’aurais voulu. Je dois me répéter “patience, patience !” comme un mantra !

On peut te voir sur sur une photo, publiée sur ton FB, sur les hauteurs d’Annecy. Tu cherches une nouvelle inspiration. Tu es essouflée ? Suite à une montée trop sèche ou des années trop chargées ? As-tu trouvé le début d’une réponse à tes interrogations ?
Parfois il n’y a pas de réponses, mais juste une conscience de la direction dans laquelle je veux m’orienter. J’ai toujours aimé les défis et objectifs nouveaux. Je me concentre sur l’entraînement pour Le Grand Raid La Réunion ainsi que sur un défi personnel dans les îles Canaries l’année prochaine. Et sur des activités autres que la course comme le surf, la fabrication de bijoux et le SUP boarding (planche + pagaie ndlt).

En 2011 et 2012, tu as été confrontée, malheureusement, à la triade des athlètes féminines (Female Athlete Triad) Tu en parles très bien sur le site de iRunFar. Avec le recul, était-ce inévitable au regard de la charge d’entraînements que tu t’imposais à l’époque ? Un conseil pour les jeunes femmes qui se lancent dans la compétition ?
Oui, c’est probable, mais je n’aurais jamais eu conscience de mes limites si je n’avais pas pris le risque de les dépasser. Je sais maintenant jusqu’où mon corps est capable d’aller, et j’utilise ce savoir pour récupérer et me préparer de manière à être en forme pour le reste de la saison. Il est important de faire régulièrement des examens sanguins pour vérifier son taux de fer, et aussi de maintenir la balance hormonale via un régime adapté en mangeant tout avec modération. Ne pas avoir peur de parler de ses problèmes avec d’autres athlètes féminines, médecins ou entraîneurs.

Finalement la vie c’est un peu comme une course de montagne. On veut suivre une trace bien précise et puis parfois, la vie nous contraint de partir sur un parcours de repli. A la déception fait suite, parfois, une nouvelle énergie, de nouvelles perspectives.
Quel enseignement as-tu tiré de l’année passée ?

Être à l’écoute de son corps et de son esprit et être patiente avec les deux. Ils sont précieux et fragiles et réclament des soins. J’ai de la chance d’avoir une fantastique équipe d’amis et de famille pour m’aider à m’en souvenir.

QUESTION KIWIS

J’ai lu que ta ville de naissance Dunedin, possédait la rue la plus pentue du monde. Baldwin Street 35% ! Petite, tu faisais des séances de VMA ascentionnelle dans cette rue en revenant de l’école ? Plus sérieusement, au regard de ton parcours, qu’as-tu envie de dire à la petite Anna de Dunedin que tu étais ?
Je ne lui parlerais pas du chemin qu’elle aurait à parcourir pour ne pas lui gâcher la surprise. Je lui dirais juste qu’elle va se régaler !

Les kiwis sont connus pour pratiquer le barefoot dans la vie de tous les jours (bureau, shopping, …) C’est en accord avec le mode de vie Zen revendiqué par les néo-zélandais ? Alors à quand les barefoot “Frosty Kiwis” chez Salomon ?
Oui, les Néo-Zélandais ont une mentalité et un art de vivre magnifiques et c’est vrai que j’ai passé beaucoup de temps pieds nus, parce que toujours sur la plage ! Mais je cours toujours chaussée, donc en ce qui me concerne, mes jambes et mes pieds ont besoin de vraies chaussures de course avec 6mm de pente minimum. Cependant, juste histoire de te mettre dans la confidence concernant un certain projet, reste aux aguets d’une gamme de vêtements en édition limitée sur laquelle j’ai travaillé avec le Labo Salomon pour 2014. Elle est vraiment jolie !

QUESTION TRAINING

Quel est ton terrain de jeu fétiche et tes sorties préférées ? Des séances VMA autour d’un terrain de hockey ou une rando-course en montagne avec des cochons sauvages ?
Peu importe ce que c’est, si c’est en extérieur, alors j’adore. La mer et les montagnes me donnent toutes deux énormément d’énergie, de liberté et de paix, alors quel que soit le jeu ou le sport que j’y pratique, j’en tirerai une grande satisfaction. Et jouer avec les cochons est très amusant aussi. Moi, je veux avoir une ferme de cochons quand je serai grande.

La classique : ton plus beau souvenir et ton pire souvenir dans ta pratique du trail ?
J’ai vécu les deux pendant la même course. Le Marathon Everest. Le simple fait d’être là était l’expérience la plus incroyable que j’aie jamais vécue et de gagner avec un nouveau record a été la cerise sur le gâteau. En revanche, j’ai couru 34km du parcours avec une cheville pratiquement cassée, et alors qu’il ne me restait plus que 2km à faire, je me suis faite renverser et piétiner par un yak, J’étais à bout de souffle et ma plaie ouverte à la main saignait beaucoup. Quand j’ai passé la ligne, je ne ressemblais plus à rien, mais j’étais aussi en extase.

Tu ne restes jamais plus de 20 secondes à un ravito. Moi jamais plus de 20 minutes. Crois-tu que c’est pour cela que je ne monte jamais sur le podium contrairement à toi ?
Pas nécessairement. Je suppose que ça dépend de la course. Dans une course comme Le Grand Raid La Réunion ou le HR100 je pense qu’il est important de s’arrêter, faire un check up aussi bien physique que matériel, prendre un peu de temps pour laisser reposer l’esprit, se ravitailler comme il faut, et puis repartir. Tandis qu’en ce moment, je n’ai jamais à courir plus de 10.5hrs d’une traite, alors je pars du principe que je ferais mieux de ne pas faire de pause et foncer le plus vite possible vers la ligne d’arrivée où je pourrai enfin m’arrêter !

Plus sérieusement, tu souhaites te lancer un jour sur le Grand Raid. Tu es consciente qu’il n’est pas physiquement possible de manger un rougail saucisse et boire une dodo en moins de 20” ? Comment vas-tu faire ?
Je n’en suis pas sûre, peut-être que je vais m’arranger avec l’un des autochtones pour qu’il tende un piège, me nourrisse à travers les barreaux de la cage et me relâche vingt minutes plus tard. Par contre, ils vont devoir se ranger prudemment sur le côté, parce que dans l’état de fébrilité dans lequel je serais, je vais démarrer comme une fusée.

Alphonse Daudet écrit de sa petite chèvre de Monsieur Seguin “(...)de se voir si haut perchée, elle se croyait au moins aussi grande que le monde...(...)” Connais-tu cette histoire ? Si oui n’y vois-tu pas une allégorie de ce fameux “esprit trail” ?
Non, je ne connaissais pas l’histoire, mais je l’ai aussitôt recherchée, l’aie lue et j’ai faille pleurer ! Et, oui, ce sentiment de désirer être là, à vivre dans les montagnes, libre, est définitivement l’esprit du trail, et parfois, c’est dur de retourner à la routine et aux restrictions du “monde réel”, mais tant qu’on nourrit notre esprit, dès qu’on en a l’occasion et de toutes les manières possibles, on peut encore vivre selon cet esprit.

QUESTION TUNING

Tu as vécu quelques temps dans un Van à ton arrivée aux pieds des montagnes françaises. Ca te rappelait le mini-bus bleu avec lequel vous partiez en famille dans les montagnes plus petite ? Avais-tu le mini-van de Barbie lorsque tu étais petite ?
Je pense vraiment que si tu as passé du temps à vivre, voyager et passer des vacances dans un van, alors la notion de confort va toujours être intégrée. J’adore la liberté qu’apporte le van. Pouvoir dormir à un col ou se réveiller au début du trail (de la piste). Tu y trouves absolument tout ce dont tu as vraiment besoin… c’est à dire pas grand chose ! Et non, j’étais trop occupée à jouer dehors dans l’enclos des moutons ou à grimper aux arbres pour avoir un Barbie mini van !

Ton Van était-il mieux rangé que celui d’Anton “Ken” Kupricka ?
En te levant le matin que faisais-tu en premier :

  • tu regardais les nuages danser aux sommets des montagnes à travers tes lunettes aux verres polarisés
  • tu passais une heure à chercher ces fichus filtres à café ?

Mon van était légèrement plus neuf que celui de Tony mais néanmoins il restait très accueillant. On passait la majeure partie de notre temps à courir / randonner sur des 14èmes (des montagnes à plus de 14,000 pieds de haut) pour contempler les panoramiques incroyables vus du sommet. C’était comme si tu pouvais voir la terre entière étalée devant toi. Et puis après une baignade fraîche dans les rivières des glaciers, on allait prendre un café ! De grands cafés !

Origin Campervans te sollicite pour imaginer le futur Van “Frosty Mountains”. Comment le vois-tu ? Quels aménagements ? Raconte-nous le Campervans de tes rêves ?
Les Origin campervans ont déjà tout bien pensé à la base. Un grand lit, joli et coloré, un évier, un four, un petit frigo, un bon sound system et après tout ce qu’il me faut pour que ce soit parfait, c’est mon vélo accroché à l’arrière, mon bikini, et quelques chaussures de course dans la réserve et je suis prête à prendre la route.

QUESTION PEOPLE

“Point Break” avec le beau Keanu Reeves et le non moins beau Patrick Swayze fit un carton dans les années 90. On y parlait d’amitié, d’esprit surf et de LA vague. Peter Jackson, que tu connais peut-être, souhaite faire un film sur le trail running dans le même esprit et il a décidé de te confier l’écriture du scénario.
Peux-tu nous décrire comment tu vois le film ? Qui pour jouer Keanu et Patrick ? Quelle intrigue et surtout quelle serait LA montagne ?

J’adore ce film ! Eh bien, il faudrait que ça puisse être filmé en NZ pour que je puisse choisir Mt Aspiring. Ça perlerait d’une fille et de sa copine qui voudraient gravir une montagne qu’elles ne connaîtraient pas. Il y aurait des défis le long de la route… heureusement pas de pumas ou de serpents (même si on devrait peut-être en mettre juste pour le film ?!) mais un froid glacial, de la neige et des pistes impossibles. Elles devront s’entraîner dur pour acquérir l’expérience, la force mentale et la forme physique dont elles auront besoin pour arriver au sommet. Je ne vais pas en dire plus sur l’histoire pour garder le suspense, mais ça serait excitant. Mon casting : Uma Thurman et Audrey Tautou.

Peter Jackson, toujours, souhaite apporter de la bonne humeur dans le dernier opus de sa trilogie sur Bilbo the Hobbit tourné en partie dans les magnifiques paysages de ta Nouvelle-Zélande. Il souhaite donc te proposer un rôle ou plutôt deux. Tu as le choix entre :

  • Incarner un nain et avoir la joie de courir sur les pentes abruptes de la montagne de la Terre du milieu, la fameuse Erebor. Par contre, nourriture dégueulasse pendant tout le tournage.
  • Incarner un elfe de Fondcombe et avoir la joie de déguster de délicieuses nourritures pendant les longs mois de tournage dans un cadre de rêve. Par contre, que des petites collines pour s’entrainer et aucunes vues... Que choisis-tu ? Le nain…pas si différent de moi finalement (rires) ! En plus si je suis dans les montagnes, je peux trouver de délicieuses baies, de l’eau glacée, du miel d’abeilles et des racines de plantes à dévorer si je n’aime pas trop la nourriture.

Festival de Cannes 2014. Le film “A fine line” de Kilian est en lice pour gagner la palme d’or. Greg Vollet, en accord avec Gilles Jacob - le président du Festival - décide de créer l’Ultra montée des marches du festival de Cannes (U2MFC - 3pts UTMB). Il s’agit de monter les fameuses marches pendant 24h. Deux conditions : tenue élégante et sourire de rigueur tout au long de l’épreuve. Tu es préssentie pour remporter l’épreuve. Quelle tenue et quelle chaussures choisis-tu pour participer à cette première édition ?

Ça a l’air marrant, j’ai la robe parfaite, je vais voir si je peux t’envoyer la photo. Et les chaussures, eh bien, elles devront être confortables si je dois les porter pendant 24h… alors je pense que je miserais sur les Speed Cross parce qu’elles ont des talons plus haut et des couleurs vraiment funky à assortir à ma robe.

QUESTION KARMA

Tu as dit : “Je cours parce que mon coeur et mon âme veulent courir” Et si tes jambes ne veulent rien faire, que fais-tu ? Peux-tu nous parler de cette vallée imaginaire entre l’âme et le corps dans laquelle chacun de nous veut courir. Une trace parfaite sur laquelle la force de l’esprit et l’intelligence du corps sont en harmonie. L’as-tu trouvée ?
Oui, presque à chaque fois que je me tiens au sommet d’une montagne ou qu’en mer, je nage vers l’horizon. Je n’ai pas besoin d’être en train de courir pour la trouver : parfois, il me suffit juste de contempler la montagne. Parfois la sensation du vent et les couleurs des fleurs environnantes suffisent à me contenter. Mais quand tout cela se mêle à la course, ça peut vraiment devenir un sentiment spécial.

Ton dernier flow ?
Transvulcania 2012 – cette journée était extraordinaire. Le temps semblait s’être évaporé, la douleur n’était plus physique, mentalement ça n’était pas trop dur, et sur le plan émotionnel, l’île et moi avons passé une merveilleuse journée ensemble.

QUESTION EN HAUT DE LA MONTAGNE

Quels sont tes prochains défis, tes prochaines courses, tes prochains voyages ?
J’ai réalisé que cette année je n’était pas à 110% de mes capacités physiques et encore moins mentales pour une course comme la Diagonale des Fous.
Cette course, comme Hardrock 100, restent néanmoins des expériences qui m’intriguent et que je souhaite vivre un jour.

Dans l’immédiat je pars pour le Maroc en compagnie d’amis ultra runner pour explorer de nouvelles montagnes et une nouvelle culture. Nous évoluerons à travers le massif du Toubkal et finir par quelques jours à Marakech pour y découvrir le commerce des perles et le façon dont il a changé la vie d’un peuple.

Dans un second temps, ce sera le Népal, dont je suis tombée amoureuse. La bas, je participerais à l’Everest Skyrace ainsi qu’au Manaslu Trail. Ce sont deux courses à étapes qui traversent de magnifiques sentiers en altitude. Mon mon esprit et mon âmes pourront pleinement se ressourcer grâce à cette ambiance si caractéristique et unique au monde qui y règne.

Et pour finir l’année en beauté, je vais faire tout mon possible pour etre au mieux de ma forme debut decembre afin de prendre le départ de la finale du The North Face Endurance Challenge 50miles à San Francisco.

La suite n’est pas encore écrite, mais une chose est sûre, je partirais en quête de chaleur estivale.

A quand ton film ?
Mon film, eh bien je pense qu’il va falloir se renseigner pour savoir quand Quentin Tarantino et Uma Thurman seront dispos.

MERCI ANNA !

English version

“HOW ARE YOU ?” QUESTION

1/ Hi Anna ! How are you ? After the Colorado trail, the Mont Blanc Marathon...Could this be Frosty’s comeback ?
Well I am trying to come back to fitness but after a long battle with injury and an immune deficiency it is taking a little longer than I would have like. Patience I have to keep telling myself !

2/ We can picture you on a snapshot, published on your FB, on the heights of Annecy. Searching for new inspiration ? Out of breath ? After too steep a climb or after the far too busy last years ? Have you found a lead to answer your questions yet ?
Sometimes there are no answers but just an awareness of the direction to go in search of. I have always liked new challenges and goals and I am now in search of new dreams and objectives. I am focused on training for La Grand Raid La Reunion and also a personal challenge in the Canary Islands next year. As well as non running related activities like surfing, jewellery making and SUP boarding.

3/ In 2011 and 2012, you unfortunately had to face up to that tough triad of feminine athletes (Female Athlete Triad) You give a great account of it on the iRunFar website. Looking back at it, do you consider, in retrospect, that it was inevitable considering the training workload you imposed on yourself at the time ?
Yes probably, but I would have never known my limits unless I took the risk to cross it. I now know where my body can go and I am using that to recover and get ready for the rest of the season in good shape.

4/ Any advice to young women entering the competition ?
It is important to get blood checks for iron and also to maintain hormone balance through a good diet with everything in moderation. Do not be afraid to talk about any issues you may have with other female runners, doctors or coaches.

5/ Finally, life is a little like a mountain race. You want to follow a precise track, and sometimes life makes you fall back on an alternate path. And the initial disappointment is sometimes followed by a surge of new energies and new perspectives. Which lessons did you draw from the past year ?
To listen and be patient with my body and mind. They are precious and fragile and need care. I am lucky I have such a great team of friends and family to help remind me of this.

KIWI QUESTION

6/ I read that your hometown of Dunedin, boasted the steepest street in the world. Baldwin Street 35% ! When you were little, did you tackle VMA climbing sessions in that street on the way back from school ? More seriously, considering your personal journey, what do you feel like saying to little Anna from Dunedin today ?
I wouldn’t tell her about the journey she was about to go on or I would spoil the surprise. I would just say she was in for a real treat !

7/ Kiwis are well know for practicing barefoot in everyday life (office, shopping,...) Is this in agreement with the Zen New Zealand lifestyle ? So when is Salomon launching the barefoot “Frosty Kiwis” ?
Yes, New Zealand people have a wonderful spirit and lifestyle and a lot of the time barefoot because we are always on the beach ! But I have always run in shoes so for me my legs and feet need real running shoes with at least 6mm drop. However, just to let you in on a little project…you should keep your eyes out for a limited edition clothing range I have been working on in the Salomon Lab for 2014. It is super pretty !

TRAINING QUESTION

8/ Which is your favorite playground and your favorite outings ? VMA sessions around a hockey field or a mountain hike race in company of wild pigs ?
No matter what it is, If it is in the outdoors, then I love it. The sea and the mountains both give me a lot of energy, freedom and peace, so playing any games in them is extremely rewarding for me. And playing with pigs is also fun. I want to be a pig farmer when I grow up.

10/ The classic : your greatest and your worse memory of all your trail experience ?
It was in the same race. The Everest Marathon. Just being there was the most amazing experience ever and to win with a new record was the cherry on top. However, I ran 34km of it with an almost broken ankle and then with 2km to go I got butted to the ground by a yak, I was winded and my hand was split open and bleeding a lot. When I crossed the line I was a mess, but I was also ecstatic.

11/ You never dally more than 20 seconds at a supply stop. I never take more than 20 minutes. Do you think that’s why, contrary to you, I never get to step up onto the podium ?

Not necessarily. I guess it depends on the race. In a race like La Grand Raid La Reunion or HR100 I think it is important to stop, check through physically and also material, take some time to rest the mind, fuel properly and then get going again. Where as at the moment I have never run/raced more than 10.5hrs in one go so I figure I best just get going and get to the finish as quick as possible and then I can stop there !

12/ More seriously, you’re contemplating tackling the Grand Raid one day. You do know it’s not physically possible to down a rougail sausage and drink a dodo in less than 20”, right ? How are you going to cope ?
I’m not sure, maybe I’ll have to get one of the locals to set up a trap, feed me through the gaps and then release me after 20minutes. They will have to stand back though because I will be firing to go !

13/ Alphonse Daudet wrote of his little goat of Monsieur Seguin “(...) to see herself up so high made her feel as big as the world...(...)” Do you know this story ? And if yes, don’t you see it as an allegory of that famous “trail spirit” ?
No, I didn’t know that story, but I just searched it, read it and nearly cried ! And yes, that feeling of wanting to be there living in the mountains, free, is definitely what the trail spirit is about. and sometimes it is hard to go back to routine and restrictions of the ‘real world’ but as long as we fuel our spirit when and as we can, we can still live that spirit fully.

TUNING QUESTION


14/ You lived in a Van for some time at your arrival at the foot of the French mountains. Did that remind you of the blue minibus you used to take to go family hiking in the mountains when you were a kid ? Did the little girl you were own the Barbie mini van ?

I definitely think if you have spent time living, travelling and having holidays in a van, then the comfort is always going to be engrained. I love the freedom that a van gives. Being able to sleep on a Col or wake at the head of the trail. You have all you need right there…not much ! And no, I was too busy playing outside in the sheep paddock or climbing trees to have a Barbie minivan !

15/ Was your Van better kept than Anton “Ken” Kupricka’s ? What was the first thing you did on waking up in the morning : did you watch the clouds dance on the mountain peaks, through polarized shades – did you use to spend hours looking for those damn coffee filters ?
My van was slightly newer than Tony’s but never the less, it was still homely. We spent most of our time running/hiking up 14ers (mountains at were 14,000ft high) to see the incredible vistas from the top. It felt like you could see the whole earth stretched out in front of you. And then after a fresh dip in the glacial rivers we would go for coffee ! Big coffees !

16/ Origin Campervans calls on you to imagine the future “Frosty Mountains” Van. How do you imagine it ? With which kind of special equipment would you outfit it ? Tell us all about the Campervan of your dreams ?
Origin campervans actually have it all done pretty well. A big bed, nice and colourful, a sink, a stove, a little fridge, a good sound system and then all I need for it to be perfect is my bike on the back, my bikini and some running shoes in the storage and I am good to get on the road.

PEOPLE QUESTION

17/ “Point Break” with the handsome Keanu Reeves and the no less handsome Patrick Swayze was a hit in the 90ies. It was all about friendship, surf spirit and THE wave. Peter Jackson, whom you maybe know, wishes to direct a movie on trail running in a similar vein and decides to trust you with writing the script. Can you tell us how you’d see the movie ? Who would you cast as Johnny Utah (Keanu) and Bodhi (Patrick) ? What would the plot be and, more importantly, which would THE Mountain be ?
I love that movie ! Well, it would have to be filmed in NZ so that would mean I would pick Mt Aspiring. It would be about a girl and her friend wanting to climb an unknown mountain to them. There would be challenges along the way…luckily no mountain lions or snakes (although maybe we could add some just for the movie ?!) such as cold weather, snow and challenging routes. They would have to train hard to gain the experience, mental strength and fitness they needed for the summit. I won’t give the rest of the story away but it would be exciting ! My actors : Uma Thurman and Audrey Tautou.

18/ Peter Jackson, once again, wishes to add a little fun and cheer to the Last opus of his Bilbo the Hobbit trilogy shot for the most part in the Magnificent New Zealand landscapes. So he wants to offer you a part or two. You are given to choose between :
● Playing a dwarf and enjoying runs on the steep slopes of the fabulous Middle Earth lonely mountain, mythical Erebor. On the downside, terrible food during the entire shooting.
● Playing an elf from Rivendell thus tasting delicious food during the long shooting months spent in exquisite surroundings. But with only small hills to train on and zero view...
Which do you choose ?

The dwarf…it is not so different from me now ! Plus if I am in the mountains I can find some delicious berries, icy cold water, bees honey and plant roots to feast on if I really don’t like the food.

19/ Cannes Festival 2014. Killian’s “A fine line” film is competing to win the celebrated Palme d’Or. Greg Vollet, in full agreement with Gilles Jacob the Festival’s president decides to create the Ultra Climb of the famous steps of the Cannes Festival’s red carpet (U2MFC 3pts UTMB). The idea is to climb the famous steps for 24 hours. Two conditions : ultra elegant dress code and uninterrupted flashy smile throughout the entire competition. You’re given as favorite in the competition. Which dress and which shoes do you elict to take part in this first edition ?
Sounds fun, I have the perfect dress…I’m going to see if I can release the photo to you. And shoes, well they will have to be comfortable to be wearing for 24hrs…so I think ill go with the Speed Cross as they have a slightly higher heal and some really funky colours to match my dress.

KARMA QUESTION

20/ You’ve said : “I run because my heart and soul wish to run” And if your legs don’t follow, what do you do ? Can you tell us about this imaginary valley between body and soul into which each of us wants to run ? A perfect course on which strength of the spirit and intelligence of the body are in harmony. Have you found it yet ?
Yes, nearly every time I stand on a summit of a mountain or swim towards the horizon in the sea. I don’t have to be running to find it ; sometimes just looking at the mountain is enough. Sometimes the feel of the wind and the colour of the surround flowers are adequate to make me feel content. But when mixed with running, it really can be something special.

21/ Your last flow ?

Transvulcania 2012 – that day was amazing. Time didn’t seem to exist, pain was not physical, mentally it was not tough, emotionally the island and I enjoyed the day together.

ON TOP OF THE MOUNTAIN

22/ Which are your new challenges ? Your next races, your trips to come ?
I have decided that this year i am not 110% physically and even more importantly mentally prepared for diagonale de foux. This and Hardrock 100 however remain something i am intrigued about and want to explore.

But for now...i head to morroco with some ultra running friends to see new mountains and meet new cultures. We will follow the toubkal mountains and then finish in marakech where i will be able to learn about the bead trade and see how this changes the peoples lives.

Then to Nepal. My love of my life. I will race the Everest sky race and then the manaslu trail race. Both stage races covering beautiful and high miles while my mind and soul will be fed with the special ambience that you can find no where else on this planet.

And then to finish the year with a bang...i will try my best to be standing on the start line of TNF50 san fran in top shape.

After that well we will see...but one thing is sure...i will be chasing the summer sunshine.

23/ What about your film ? When is that going to happen ?
My film, well I guess we will have to find out when Quentin Tarantino and Uma Thurman are free.

THX ANNA ! U ROCK ! Thank You !

Interview

SUIVEZ-NOUS!